Gastronomie Madérienne : simple et généreuse comme son peuple

Scroll down to content

Ce serait mal nous connaître, que de penser, que nous ne parlerions jamais de cuisine sur ce blog. 😂 Au cours de ce deuxième voyage, nous allons vous présenter par pays ou par île, les plats à découvrir pour réveiller vos sens…

Les articles seront présentés sous le nouvel onglet Cuisine dans le menu principal en haut à droite.

Les boissons et les plats sont synonymes de rencontres, de convivialité et d’échanges et ce, dans toutes les civilisations du monde. Madère n’échappe pas à cette règle et recèle de très nombreux trésors qui feront le sujet d’un prochain article que je vous promets bien garni…Dans ces trésors se trouve sa gastronomie : et il y a de tout, des apéros, des entrées, des viandes, des poissons et des desserts à ne pas louper…

De ce côté là aussi, nous n’avons pas été déçus, et une partie de ces découvertes culinaires, viendront compléter très certainement le deuxième tome de la marmite de Boomerang. Nous allons vous donner l’eau à la bouche, vous faire saliver les papilles, en vous faisant découvrir ces incontournables.

Allez c’est parti !

Poncha
L’origine de la poncha remonte au xvie siècle quand les navigateurs emportaient des provisions de citrons pour leur ravitaillement afin de prévenir le scorbut. Pour mieux préserver l’agrume durant ces longs voyages, ils le transportaient dans de l’eau-de-vie « Aguardente » et de la mélasse de canne produite à Madère. C’est ainsi que cette boisson arriva aux Indes. Par la suite, les Anglais en auraient fait le punch. Au Brésil, elle aurait été à l’origine de la caïpirinha.
La poncha originale est au miel citron mais vous en trouvez de toutes sortes et notamment à la Maracuja 😉👍

Nikita
Parce qu’il ne faut pas mourir idiot ! 😉
Goûtons la Nikita boisson exclusivement madérienne et notamment de Camara de Lobos, où nous sommes au mouillage.
Elle est à base de glace à la vanille,de jus d’ananas, de jus de fruits de la passion, de vin blanc, et de bière.
Une Nikita au bar, et ça repart ! 😂
La recette est étonnante mais c’est délicieux 🤩
Un deuxième s’il vous plaît !

Le Pé de Cabra

Le Pé de Cabra, boisson emblématique de Madère, est servi…
Le Pé de Cabra a une saveur intense, car il est composé de vin sec, de bière brune, de sucre, de chocolat en poudre et d’écorces de citron. Malgré cela, les saveurs se complètent et offrent une expérience de consommation unique à tous ceux qui consomment cette boisson
Détonnant !

Vin de Porto santo
Vin d’apéritif de 17° à 22° avec une production très limitée car une grande partie des vignobles de l’île ont été abandonnés, le principal importateur des productions viticole, Madère s’étant tourné vers d’autres marchés d’approvisionnement. Quelques producteurs fabriquent encore un vin 100% naturel sans conservateur ou autres produits 😉 Comme pour les vins de Madère, ils sont dits « fortifiés » et ont la particularité de se conserver des dizaines d’années sans dégrader leurs arômes.

 

Vins de Madère
Les vins de l’île ne se limitent pas au vin doux fortifié dit de Madère, ne vous y trompez pas ! On trouve bon nombre de domaines qui produisent des vins blancs secs, demi-secs ou doux (sercial, verdelho, terrantez …)

Penser à Madère, c’est penser à une histoire unique, sous un soleil sans fin, une gastronomie délicieuse, une nature intacte, des paysages à couper le souffle … et bien sûr, le célèbre vin de Madère ! Choisi pour célébrer l’indépendance des USA le 4 juillet 1776, loué par Shakespeare dans certaines de ses pièces, admiré par les rois, princes, généraux et explorateurs, Madeira Wine a déjà prouvé au Monde sa qualité exceptionnelle et son potentiel de résistance et vieillissement pratiquement inégalé.

La production de vins sur l’île est également unique … Les vignobles sont cultivés à la main dans de petites superficies de terre, dites « poios », soutenues par des murs de terre (terrasses) sur les pentes des montagnes, qui sont souvent difficiles d’accès.

Un climat et un sol uniques, la mer à côté, des cépages indigènes que l’on ne trouve pratiquement que là-bas, tels que Boal, Sercial, Verdelho, Malvasia, Tinta Negra… Une combinaison qui rend les vins de Madère si spéciaux.

Eh bien, ces dernières années, les producteurs nous ont surpris avec les vins tranquilles de ses coteaux, nous montrant que Madère est plus que des vins fortifiés.

Les exemples sont déjà nombreux, et ont montré une grande qualité, toujours marquée par la fraîcheur, la minéralité et la salinité si caractéristiques de l’île.

Ici, nous trouvons des vins issus des cépages traditionnels de la région, avec un accent particulier sur la Tinta Negra et le Verdelho, mais nous trouvons également des vins avec des cépages internationaux qui prouvent le potentiel unique du terroir volcanique de Madère.

On y trouve des vins de producteurs renommés de la région comme Cossart Gordon, Barbeito ou Justinos, maisons qui produisent du vin fortifié depuis des siècles… Mais aussi de jeunes producteurs, dédiés aux projets de vins tranquilles, comme Diana Silva, avec son génie «Ilha».

On dit que Madère est le lieu où l’Europe rencontre les tropiques, ce qui rend ce territoire aussi spécial et distinct que les vins qu’il produit. Raisons plus que suffisantes pour faire connaissance avec cette nouvelle version de la «Perle de l’Atlantique».
Source Blog portugalwineyards.com

Polvo escabeche
Le principe des escabèches est bien simple : on place des poissons ou des fruits de mer fraîchement cuits dans une vinaigrette chaude et on laisser reposer. C’est un plat qui se conserve plusieurs jours et qui se bonifie avec le temps.

Ce type de recette permettait autrefois de conserver le poisson un ou deux jours sans réfrigération. De nos jours on peut réfrigérer l’escabèche, ce qui est bien pratique. Ce poulpe escabèche constitue une entrée forte appréciée

 

Lapas grehaldas
Et oui ! nos patelles, chapeaux chinois, berniques, brennigs pour les bretons, sont mangés au Portugal, à Madère et aux Acores. Un régal, grillées à souhait avec un beurre persillé.

 

Espetada de Lulas (brochette de lulas)
Là encore, une superbe spécialité portugaise, avec des petits calamars, poivrons et oignons, grillés au barbecue.

Espada

Le poisson emblématique de l’île, l’espada, poisson sabre noir ou poisson épée, se mange frit ou grillé. Cette espèce de poisson vit dans les grandes profondeurs de l’océan Atlantique. Il est très commun à Madère et peut être trouvé dans la plupart des restaurants. Il est préparé de différentes manières notamment avec des bananes ou des fruits de la passion. Pas très engageant à première vue, il serait plutôt repoussant quand on le voit sur les étales des marchés… Pourtant, il offre une chair délicate que les madériens ont réussi à mettre en valeur de façon exceptionnelle. A tester absolument !

 

Espetada (brochettes de boeuf)
Une préparation toute simple où l’on passe de gros cubes de boeuf dans un mélange de gros sel, d’ail et de lauriers, avant de les embrocher sur une pique de bois de laurier ou sur une espèce de longue épée. La cuisson est particulièrement rapide car elle est réalisée avec une braise ardente. Dans les fêtes populaires, souvent religieuses, des grands braséros sont mis à disposition, et chacun gère sa cuisson.

Carne de vinho et alhos
Cette recette qui pourrait être traduite par « Viande au vin à l’ail et laurier », est typique de la région de Madère. Traditionnellement servie à Noël, elle est consommée tout au long de l’année. Ce plat à base de viande porc doit être préparé 3 jours à l’avance, en gardant la viande marinée dans le vin à l’ail pendant cette période. Cuisson avec la marinade à feu doux ensuite, offrant un moelleux et une saveur intense.

Bolo de caco
Le Bolo do Caco est une spécialité culinaire de l’archipel de Madère. Ce pain à base de farine de blé et de patates douces est proposé dans tous les restaurants madériens. Traditionnellement, il est simplement servi avec un beurre aillé mais on peut aussi ajouter du jambon, du fromage, du chorizo …

Milho Frito
Milho frito est un plat d’accompagnement typique de Madère à base de semoule de maïs, de feuilles de chou finement tranchées, d’eau, d’ail, et d’huile d’olive cuits lentement et refroidis sous forme. Semblable à une polenta très ferme, il est coupé en cubes et frite dans un second temps et accommode parfaitement viandes comme poissons.

Fruits
Le royaume des fruits
Pour vous régaler, autant les yeux que les papilles, rendez vous au Mercado dos Lavradores à Funchal ! Vous pourrez goûter à de nombreux produits sur les stands du marché et remplir votre panier. Choisissez bien vos stands, regardez les prix car il y a beaucoup d’attrape touristes, néanmoins pour le plaisir des yeux, c’est déjà énorme. Des dizaines de types de fruit de la passion dont un incroyable ananas passion et banane passion, plusieurs sortes de bananes, des pommes, de la canne à sucre à sucer, des fruits secs, des épices, des oranges, des mangues, de la mandarine, autre avocat, figues classiques et figues de barbarie. C’est aussi le cériman ou « fruit délicieux » qui mûrit après avoir été cueilli, ses écailles se détachent facilement en petites parties hexagonales. Certaines personnes comparent son goût à celui de l’ananas ou de la banane.

 


Bolo de mel
Le bolo de mel ou  gâteau à la mélasse de canne à sucre est un gâteau à base de sucre ou de mélasse de canne à sucre (ou miel), farine, œufs, beurre, cannelle, muscade, vin de Madère, lait, fruits confits et noix.

Ce gâteau d’une couleur très sombre à la texture moelleuse et collante lorsqu’il est réalisé avec de la mélasse de canne à sucre, est généralement agrémenté d’amandes ou de noix et aromatisé d’épices et de vin de Madère. À Madère au moment de le servir, il est de coutume de ne pas couper le gâteau mais d’arracher des morceaux avec les mains. Addictif et très approprié comme coupe faim lors de randonnées !

Pudim de maracujá
Il y a autant de recettes que de familles habitant à Madère. Le Pudim est fait à base de lait concentré, d’oeufs et de gélatine arrosé d’un coulis de maracuja. A chaque fois une découverte de nouvelles variantes, un peu mousse, un peu panacotta, un peu pudding. Un régal…


Les bonbons au fenouil 

On termine par les petites douceurs avec les bonbons de Madère.

Les plus savoureux, les bonbons au fenouil, sont une des autres gourmandises qui ont survécu jusqu’à nos jours. Elles sont conçues à partir de la plante aromatique – fenouil – qui existait en abondance sur l’île à l’époque des découvertes et a donné lieu à la dénomination de Funchal.

Plus récemment, l’essence de fenouil a été remplacée par l’eucalyptus, par les fruits de la passion ou de la banane augmentant ainsi la diversité des goûts. Ils sont très recherchés par les résidents et les touristes.

 

Voilà pour un aperçu de la cuisine madérienne

 Bon appétit !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :