La merveilleuse Algarve : le fond de la lagune vers Olhao 3/3

Scroll down to content

Cet article traite d’un pit stop avec changements de pneus, plein de gasoil et d’approvisionnement à Olhao et nous ne pourrons prétendre avoir fait le tour de cette escale, qui mérite certainement plus… 🤘

L’essentiel du petit marin à Olhao 
La seule station gasoil et essence de la lagune (Faro est plus compliqué d’accès)
Mouillage possible mais restreint
Chenal d’accès entre les bancs de sable fascinant
Approvisionnement important
Gros marchés poissons et légumes
Ville animée et plein de charme

Bien installés face à l’île de Culatra, nous décidons d’aller au fond de la Ria Formosa en empruntant les étroits chenaux que le guide Imray décrit comme compliqués.

Je parcours ce vieux guide depuis maintenant 8 semaines et à chaque fois, je me fais des films sur ces atterrissages hasardeux. Le mec qui a écrit ces guides voici 10 ou 15 ans est un grand stressé, comme moi certainement, 😂 mais je trouve qu’il exagère foncièrement les difficultés et du coup modifie nos choix et nos perceptions des endroits.

Avec une bonne carto (en l’occurence Navionics car le Shom est inopérant), une bonne observation des bateaux locaux et des berges, il est possible d’aller à Olhao sans attendre la marée montante et sans stress.

Le chenal est étroit et tortueux, les bouées ne sont pas forcément à la bonne place, mais en passant très proche, à leur gauche ou à leur droite (la couleur du coup importe peu) la profondeur est souvent supérieur à 3-4 mètres.

En revanche ce qui est vrai dans l’Imray, c’est que Olhao offre seulement un mouillage pour 2 ou 3 bateaux entre les deux ports, le port de plaisance et le port de pêche, juste devant les deux bâtiments rouges et inévitables que constituent les marchés aux poissons et aux légumes et fruits. Ce mouillage est assez incroyable, car il est situé à quelques mètres (20 mètres à tout casser) du quai, des commerces et des bars. L’espace est restreint et la profondeur est limitée à 1M60 à marée basse de coefficient 85.

La ville est réputée pour être la meilleure ville du Portugal pour ses poissons et coquillages mais nous n’aurons pas le loisir d’y goûter.

Nous franchissons avec allégresse les quelques mètres nous séparant des quais et découvrons une ville agréable, jolie avec ses petites ruelles et ces deux gros marchés couverts, accueillant pour l’un le poisson et pour l’autre les fruits-légumes et viandes.

Nous en profitons aussi pour manger et siroter quelques verres dans l’antre du Jazz, j’ai nommé l’Olhao « Jazz Club ». Ce bar à concert nommé « Cantaloupe » en hommage au fabuleux morceau de Herbie Hancock, est tenu par un couple franco portugais. Passionnés de Jazz, ils s’efforcent, depuis 15 ans, de partager leur passion avec leurs clients avec des artistes triés sur le volets hauts en  couleurs !

IMG_1222

Ce soir c’est Zé Manuel Martins, angolais d’origine, guitariste expert en musique africaine et Tuniko Goulart, brésilien, guitariste aussi et vraiment très doué. Je vous invite à taper son nom sur You Tube car il le mérite. Entre parenthèse, il travaillait en cette fin d’été sur le prochain album de Madonna, avant de partir enregistrer un autre album à Paris.

 

Ce soir concert Afro-brésilien de haut niveau. Je vous partage un extrait de ce moment unique que nous avons vécu et vous suggère fortement de tout écouter (12 minutes) car les improvisations au milieu de la chanson sont justes inouïs.

Mon seul regret dans la région est de ne pas voir vu la lagune de Tavira et l’ile de Fuzeta
Les conditions d’entrée sont très compliquées et aucun guide ne les explique.  Il aurait fallu trouver un guide local pour ne prendre aucun risque, mais le voyage ne fait que commencer donc be careful ! 😉

Demain et surtout après demain c’est l’Afrique ! le Maroc avec Rabat après 30 heures de nav dans des conditions légères 8-15 noeuds au portant 😀

Suivez le tracking pour être serein …

14 ans que je n’ai pas mis les pieds dans ce pays que je connais bien. Je peux vous dire que le garçon est vraiment motivé 😉

Le captain !

PS : Venir de Culatra à Olhao en Annexe en coupant en direct et en évitant le long chenal est possible à mi marée. Observez les bateaux taxis et les pêcheurs locaux 😉 Un bon moyen d’approvisionnement et de découverte sans bouger le vaisseau amiral.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :