Après Boomerang, c’est Boomerang 2…

Scroll down to content

Je dois bien vous l’avouez,  j’écris avec 2 mois de retard, cet article. A notre retour de notre belle croisière Galicienne, Geneviève et moi, avons décidé de nous séparer de notre 3ième bébé …

Séparé n’est pas exactement le mot, car Boomerang, notre Rackam 32, n’est pas encore en vente, quand un ami me parle d’un autre plan Lerouge, à vendre au Nord de l’Europe.

Nous avons un autre grand projet que je vous annoncerais plus tard, mais celui exige forcément un catamaran plus grand, plus hauturier, pour amener la famille à bon port dans un confort supérieur et sans constamment serrer des fesses, en pleine mer hauturière. Nous privilégions donc en premier la sécurité de notre famille, quitte à perdre en performance.

Qu’importe, le choix est fait, notre boomerang sera en vente, sniff…. si nous achetons cet autre cata Lerouge.

De retour en France, début septembre, nous prenons contact avec son propriétaire actuel, son architecte que nous connaissons maintenant très bien, et aussi son premier propriétaire afin d’en connaitre plus sur l’histoire de ce bateau. Après un voyage en Hollande annulé puis reporté, à fin septembre, nous découvrons cette nouvel bête : le Brazapi 41.

Hasard ou chance de cette rencontre, je m’étais déjà intéressé à ce bateau, lors de sa précédente vente en 2012. Et c’est aussi ce même bateau que j’avais vu en 2007, exposé au Salon de Paris.

salon

Le contact est établi, et nous arrivons tout là haut, bien reçu par son propriétaire allemand, et nous endormons à bord, après de longues discussions techniques et aussi financières.

Nous prévoyons un essai le lendemain matin , sur la Ijsselmeer, mer intérieure du Nord des Pays Bas. Nous retrouvons alors les caractéristiques d’un plan Lerouge, certes plus grand et plus lourd, mais tout aussi dynamique dans une bonne brise d’un vingtaine de nœuds.

Les discussions se poursuivent jusqu’à la fin de l’après midi, sans conclusion hâtive et nous reprenons le chemin vers la France sans conclure.

Quelques jours après, une nouvelle carte vient changer la donne ! Un skipper très connu, qui vient de gagner la route du Rhum (je ne vous dit pas dans quelle catégorie ;)) est venu visiter le bateau et a fait une offre. Nous devons réagir rapidement si nous souhaitons l’acheter et nous saluons au passage l’honnêteté de son propriétaire, qui souhaite mettre en avant l’antériorité de notre contact et relation.

Ni une Ni deux, le Brazapi 41 « Heaven can wait » joli nom soit dit en passant, devient notre Boomerang 2.

Boomerang 2 acheté, nous mettons en vente Boomerang 1. Et comme vous le verrez, ça n’a pas trainé.

Reste plus qu’à le convoyer de Hollande vers notre beau Golfe du Morbihan. Mais avant de vous expliquer cette navigation hivernale dans un prochain billet, je vous laisse découvrir en images, notre nouveau catamaran.

2M50 + long, 1M + large et quasi 2 fois plus de volume intérieur… et un superbe mat carbone cheminée.

46085493_1634957446605959_8174881626963050496_n.jpg

Modèle : Brazapi 410

Longueur: 12,40m

Flottaison: 12,40m

Largeur: 7m

Quilles : 1,08m

Poids: 5800kg

En charge: 7000kg

Mât: 16,80m

Grand-voile: 63m²

Foc: 38m²

Spi: 139m²

Sous barrots: 1,90 / 2m

2 x 27CV diesel

logo Boomerang2

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :