Petit retour en arrière pour vous expliquer qu’une fois la gestion du sinistre entérinée (article précédent du blog), nous sortons Boomerang 2 au Crouesty début Février, pour 2 à 3 mois de travaux. Afin de travailler en plein hiver et dans des conditions acceptables, nous louons un chapiteau de 150 M2 (15Mx10M).

1000 heures de chantier

La première étape a été de choisir nos sous-traitants, le premier pour la réalisation de la poutre neuve en carbone et le deuxième pour sa pose et les réparations des étraves. Bien entendu Geneviève et moi avons passé pas loin de 600 heures pendant cette période, car d’un simple changement de poutre, nous avons rallongé efficacement la « to do list », pour optimiser au maximum cette période d’immobilisation.

En avant Guingamp pour la déconstruction et la reconstruction !

Première étape en attendant l’arrivée de la nouvelle poutre réalisée par Black Cap composite à Lannion, l’extraction de l’ancienne avec l’aide technique de Rhuys plastiques de Surzur. Nous en avons profité pour percer les crash box et vérifier ainsi la présence d’eau. Grosse surprise avec pas moins de 70 litres d’eau douce par étrave. Je conseille à tous les propriétaires de Plans Lerouge (entre autres) de vérifier cet aspect : les infiltrations arrivant par une étanchéité vieillissante au niveau des poulies de pont.

 

 

 

Il me reste encore pas mal d’heures pour extraire les parties de la poutre encore présente dans les coques, pendant ce temps là, construction de la nouvelle poutre carbone en Bretagne Nord. Excellent travail, plus profilé, plus rigide, plus légère avec un gain d’environ 35% (près de 70kgs).

On peut commencer les travaux du « greffage », ses collages et stratifications et la réparation des étraves

Préparer toutes les surfaces pour la peinture intégrale

Peindre intégralement les coques, les ponts et le roof et tout remonter…

Et plein d’autres améliorations avec barre à roue composite, parc batterie lithium, nouveau traceur en réseau NMEA 2000, nouveau radar numérique avec cible Marpa pour éviter les collisions 😉 et camera nuit/jour, nouvelle annexe, nouveau tableau électrique pour les moteurs, nouveau four, nouvelles trappes de survie, nouveau trampoline et j’en passe car la liste est très longue.

 

Boomerang 2 est au moins aussi neuf que lors de sa première sortie de chantier en 2005. En même temps on a donné, et c’est plus facile à décrire en quelques lignes, qu’à réaliser. 😂 Il a gagné au passage près de 500 kilos d’allègement entre la poutre carbone, l’eau dans les étraves, la batterie lithium et les différents améliorations.

 

Avant / après

et le reste en images

 

 

Remis à l’eau après 3 mois de travaux, il ne reste plus qu’à naviguer, et à le reprendre en main, essentiellement en Bretagne Sud pour cet été 2021, pourri pour l’instant.

 

La Boomerang’s family est opérationnelle  😊😊😊😊😊😊

2 Replies to “1000 heures plus tard ….”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :