De l’importance des bateaux copains !

Scroll down to content

Il est grand temps, pour nous de rédiger cet article qui nous tenait à coeur, avant de rentrer en métropole suite à notre décision d’arrêter notre voyage en raison du Covid 19.

Le blog et les groupes privés de voyages Facebook ont été vecteurs de nombreuses rencontres.

Notre objectif est de vous parler de cette valeur immuable du bateau copain « essence même du voyage » selon nous.

Dans nos attentes humanistes du voyage en bateau, ce qui pourrait aussi être vrai dans tout autre, l’objectif N°1 est la rencontre et l’échange avec les populations locales. Il est  selon nous possible, de créer des relations sincère et enrichissantes, voir amicales, à la condition expresse de ne pas compter son temps, d’allonger ses escales et d’être curieux et ouverts aux autres. Toutes les populations que nous avons rencontrées, des plus pauvres aux plus riches, aspirent à la même chose, une fois dépassé le temps des négociations commerciales.

Ces relations  ne durent malheureusement qu’un temps. Elles sont néanmoins largement compensées par les rencontres entre bateaux.

Elles se font soit au hasard des mouillages, plus facilement sur les pontons, souvent par l’intermédiaire des enfants ou d’autres bateaux copains, en cas de dépannage, ou parce que l’on rencontre enfin l’équipage d’un bateau dont on suit le blog ou le site depuis des mois.

Les noms des familles nous sont la plupart du temps inconnus, c’est celui du bateau qui le remplace. On parle de la « famille Boomerang » comme on parle des bateaux X,Y et Z.

Que vous soyez « monocoquiste » ou « multicoquiste », cela importe peu. Ce qui compte c’est le voyage, l’aventure, la parenthèse de vie et la voile comme moyen commun de déplacement. Toutes les personnes que nous avons rencontré, ont choisi  de partir, de s’offrir une parenthèse de vie (ou plus si affinité). Ce sont des « gens de la Mer », comme les « gens du voyage », et leurs centres d’intérêts, leurs préoccupations, leurs motivations sont souvent convergeantes.

Liberté de vivre, de penser, de choisir et d’agir !

L’échange est riche et souvent passionnant, parce que sans filtre et sans carapace. On va à l’essentiel, ce qui change bien évidemment du monde « terrien ». De temps en temps certains se laissent aller à des confidences comme si nous nous connaissions déjà depuis 30 ans, d’autres pleurent ….. de rire lors de soirées mémorables et inscrites à jamais dans la mémoire collective .

Les échanges de compétences vont bon train, les expériences de vie sont alléchantes, les partages d’informations même à distance, sont exceptionnelles. La solidarité des gens de la mer, pourtant déjà présente, est exacerbée…entre bateaux copains.Quel plaisir de retrouver au hazard d’une escale, dans un nouveau pays, des copains croisés plusieurs semaines ou plusieurs mois auparavant !

Ces bateaux sont devenus pour nous, la colonne vertébrale de notre voyage. Quelque soit les origines sociales, les activités professionnelles exercées, les capacités financières,  nous partageons tous (des exceptions existent) les mêmes valeurs sur cette parenthèse de vie : découvrir, apprécier, rencontrer, partager sans limite et sans modération.

Pour les enfants, c’est une cour d’école à l’échelle planétaire. A chaque nouvelle escale, ils font un tour d’horizon pour savoir qui est là, avec la joie des retrouvailles. Ils connaissent par coeur tous les prénoms des enfants et reprennent leurs jeux là où ils les avaient laissés, comme s’ils s’étaient vus hier. Il y a aussi la déception et les bouderies quand vient l’heure du départ.

Ces amitiés naissantes existent tout le long du voyage, pour certains, elles dureront le temps du voyage, pour d’autres elle se poursuivent. Pour nous c’est le ciment du voyage.

Chers ami(e)s, nos coeurs et nos âmes resteront à jamais gravées du souvenir de nos rencontres et de notre parenthèse de vie commune.

Bon vent à Pegasus, Wotan, Spica, Lolita, Aimalaia, Tacum, Puravida, Danu, Patea, Perfect Day, Falbala, Atsena, Luca, L’alchimiste, Reve d’O, Tuvaou, Arsouille, Flyer II, Weoflaif, Jacotte, Rivendell, Aelig, Pikou Panez, Mr Happy, Kentan, Naluca, Martaban, Azuli, Bull,  Grand Citron Vert, Storia storia, Danton, Kaloni, Filaos, Calypso, Alex et plein d’autre encore rencontrés virtuellement mais malheureusement pas physiquement…

Nous sommes persuadés que nos routes vont un jour se recroiser ….

Amitiés à toutes et tous et Bizh Bizh du Boomerang Breton.

De l’importance des bateaux copains en voyage….

 

 

6 Replies to “De l’importance des bateaux copains !”

  1. Oui, l’important est là. Dans les rencontres et les échanges, bateaux copains, populations locales quand on prends le temps de s’installer pour quelques semaines.
    Pour notre part on reste 1 an de plus en scolarisant Zoé et Jeanne en Martinique. On verra dans un an …

    On vous embrasse Fred et Yann (voilier BULLE)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :