C’est parti ! Transgascogne Acte 1

Scroll down to content

Après 6 mois de refit complet de Boomerang 2, nous sommes presque prêts.

Des soucis techniques de dernières minutes et leurs réparations, nous font reporter le départ de presqu’un mois. Un mois au regard de 3 ans de voyage, qu’est ce que cela représente ?

J’ai bien du mal à accepter ce report, mais je dois déjà composer avec cette notion de voyage, de temps libre et de liberté.

Je décide d’un certaine manière de lâcher prise et honnêtement c’est un bon début eu égard à notre projet familial.

Il est assez simple de trouver mille mauvaises raisons, pour reporter indéfiniment la date du départ.

Le bateau est quasi prêt, certaines choses ne fonctionnent pas, mais là n’est pas l’essentiel…

Les derniers mois ont été compliqués. Nous avons fait le choix d’un rachat de maison avec travaux en vue de sa mise en location saisonnière qui nous a mis dans le rouge.

Allez je vous donne la recette miracle, si vous souhaitez partir : larguez tout sans attendre ! Ne vous rajoutez pas des couches de projets supplémentaires sur un projet pharaonique de voyage en bateau.
JEUDI 1 AOUT 2019 : le grand départ !

Après plusieurs mois sans naviguer, c’est avec un peu d’appréhension que l’on se rend au Port du Crouesty, faire les pleins de gasoil et les dernières courses avant la traversée du Gascogne. Nous avons tellement galéré ces derniers jours, avec beaucoup de déconvenues, côté moteurs, frigo, préparation voyage… Nous n’avons pas encore pu tester le bateau depuis sa mise à l’eau et même si la to do list est bien noircie, il reste encore mille petits détails à faire.

Mais voilà, une fenêtre météo s’annonce plutôt favorable, alors on la saisie !

Les prévisions météo annoncées par notre routeur Michel de SEAROUT s’avèrent exactes : vent de travers, 6 à 7 nds, houle de 1 mètre. Pas de quoi battre des records, mais des conditions idéales pour se familiariser avec notre nouveau Boomerang et acclimater nos amis Marc et Anne Christine pour qui cette traversée du Gascogne sera une première.

Ambiance détendue donc pour la prise en main du bateau. Nous quittons le port du Crouesty bondé, sans encombre

depart crouesty

Direction Belle Ile via le passage des Béniguet au large de Houat. Il est presque 20h00 quand nous entamons la traversée du Gascogne.

Après l’installation de chacun : mise en place des roulement de quarts, formation express sécurité et règles de vie à bord.

La traversée est en définitive trop longue à mon goût avec des conditions météo molles. Il nous faut 72H pour effectuer le trajet Golfe du Morbihan – La Corogne sur une trajectoire rectiligne comme vous pouvez le constater sur le tracking.

IMG_1554.png

372 Miles en 72H soit 5,16 nds de moyenne.

 

Dans ces conditions, on prend le temps de vivre, d’arrêter le catamaran , le temps d’une baignade par 4000 mètres de fond, de cuisiner, de « siester », de finir la pharmacie de bord de mécaniquer car le moteur babôrd coupe à cause d’une maudite prise d’air et de pêcher.

30980464_Unknown

 

30981408_Unknown

30981232_Unknown

30981264_Unknown-1.jpg

On en profite également pour sortir toute la « garde robe » de Boomerang 2 que le convoyage des Pays bas au près, et le refit ne nous avaient pas permis d’explorer : code zéro, petit gennaker, grand gennaker, spi symétrique.  La vie à bord s’installe tranquillement à un rythme de sénateur.

30981104_Unknown.jpg

Avec ces conditions, l’autre avantage est d’avoir la visite de dauphins, plusieurs fois par jour et de croiser de nombreuses baleines, heureusement toujours assez loin du bateau.

cv

Les sourires apparaissent à chaque fois sur les visages des enfants mais aussi sur celui des adultes.

Comme vous l’aurez compris cette première étape, est une bonne entrée en matière et prise en main de notre voyage et nous sommes aussi ravis de redécrouvrir La Corogne, ville que nous apprécions pour sa gastronomie, sa culture, son ambiance et l’acceuil des galiciens.

 

8 Replies to “C’est parti ! Transgascogne Acte 1”

  1. Sympa de découvrir vos premières journées grâce à ce blog. Même si la première traversée a été un peu molle à ton goût, Stéphane, pense aux futurs surfs que Boomerang vous offrira! (et puis, pour un premier trajet il vaut mieux ça qu’un bon coup de tabac!). En tout cas profitez bien déjà de cette très belle région! Merci pour les prochaines images;) Bises à tous. Eric

  2. Petit coucou d’ Ithaque !
    Question croisière je préfère la Galice sans tous ces bateaux de loc et les gros yacht à moteur m’as tu vu
    D’un autre côté le soleil est là et l’eau à 29*
    Bonne route et merci pour votre blog
    Dom

    1. Bonjour Dominique
      On est loin de ces températures ici
      On est bloqué depuis 3 jours à Camarinas avec entre 30 et 48 noeuds de vent
      En dehors de la Ria, cela doit être très chaud.
      La SNSM de Camarinas est dans la startings blocks au cas ou !
      J’espère partir demain mais on aura pas mal de houle résiduelle évalué à 3 mètres donc à voir …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :