On a loupĂ© Fuerteventura 😱

Scroll down to content

Mea Culpa !

Honte Ă  nous, pauvres pĂ©cheurs, on a loupĂ© Fuerteventura en 2019, et quelle erreur ! Comme quoi en Voyage, il faut laisser ses prĂ©jugĂ©s aux vestiaires et notamment ceux qui consistent Ă  dire que Fuerteventura a dĂ©veloppĂ© un tourisme de masse, pas cher, en crĂ©ant des ghettos Ă  touristes en majoritĂ© pour allemands et autres peuples nordiques. Oui, c’est vrai ! Certains endroits sont ultra-bĂ©tonĂ©s mais il est relativement facile, de tourner la tĂȘte pour ne pas les voir et les oublier


Car pour le reste c’est juste sublime !

Fuerteventura est un diamant brut et sauvage. Une Ăźle sans chichi, contrairement Ă  sa sƓur Lanzarote, qui sous l’effet Cesar Manrique peut paraĂźtre souvent trop propre et trop lissĂ©e.

Vous l’aurez compris, nous avons adorĂ© cette Ăźle, ressemblant souvent aux terres marocaines avec des hectares de dĂ©sert de pierres, des oueds, des ravines, des canyons, mais aussi du sable blanc, rouge et brun.

Quand cette terre aride rencontre la mer, c’est l’apothĂ©ose, la fusion parfaite des Ă©lĂ©ments comme la vue du Mirador de la plage de Cofete.

Un endroit comme celui lĂ , semble sorti d’un rĂȘve, sorti de l’imaginaire. On en prend plein les yeux, Ă  se pincer pour y croire.

Plein d’autres lieux sont comme celui lĂ , mais Cofete, rĂ©sume parfaitement Fuerteventura.

Notre dĂ©couverte de Fuerteventura s’est donc rĂ©alisĂ©e par la terre et par la mer, mixant les mouillages et les ports. Des visions trĂšs complĂ©mentaires en fait, pour apprĂ©cier Ă  sa juste valeur, le spectacle qui nous est offert.

Mais avant toute chose la rubrique tant attendu du petit marin

L’essentiel du petit marin à Fuerteventura

Mouillage de Corralejo
Le mouillage est toujours d’actualitĂ© derriĂšre la digue des Ferrys. La tenue dans le sable est trĂšs correcte Ă  condition de trouver la bonne place entre les diffĂ©rents corps morts locaux. Bien Ă©videmment tous les commerces sont Ă  proximitĂ©. L’annexe doit ĂȘtre laissĂ©e sur la plage. Le port n’accepte pas les annexes des bateaux au mouillage.

Mouillage de Pozo Negro
Un mouillage du bout du monde. Un mouillage protĂ©gĂ© des Vents de NO Ă  NE, derriĂšre une pointe, au pied de la falaise et face Ă  un petit village de pĂȘcheurs Ă  l’ambiance irrĂ©aliste. On a adorĂ©. Un seul restaurant qui sert une Paella de la mer divine.

Port de Grand Tarajal
Un port Municipal pas cher pour un catamaran, et une bonne solution pour rayonner sur Fuerteventura. Toutes commodités à proximité. Location de voiture à Las Playitas chez CICAR.

Mouillage de Morro Jable
Un mouillage toujours incroyable au pied de cette magnifique dune, face à la ville. Fond de sable et houle parfois présente mais supportable. On y a admiré des grandes raies pastenagues sous le bateau.

Mouillage du Phare de Jandia
Encore un mouillage du bout du monde, Ă  l’extrĂ©mitĂ© de la presqu’Ăźle de Jandia et au pied du phare. Dans 9-10 mĂštres d’eau et sur sable. La houle peut rentrer et peut ĂȘtre dĂ©sagrĂ©able, mais l’endroit mĂ©rite le dĂ©tour mĂȘme pour un mouillage de jour.

Best of de Fuerteventura

Commençons par le Nord, avec El Cotillo, ses moulins et ses mini lagons proche d’un des plus grands phare de l’ile. J’avais dĂ©jĂ  dĂ©couvert ces lagons lors de mon stage de Kite surf voici 3 ans, et je voulais faire dĂ©couvrir ces beautĂ©s Ă  ma petite famille cette fois-ci. Ici le vent omniprĂ©sent balaye la cĂŽte Nord dĂ©chiquetĂ©e et trĂšs rocheuse. Heureusement Ă  marĂ©e basse et comme pour les lagons antillais ou polynĂ©siens, des barres de roches protĂšgent Ă  leur maniĂšre, des petites mers intĂ©rieures. La profondeur y est faible, les eaux sont parfois vertes, parfois bleues, parfois marrons. Toute la cĂŽte Nord de l’Ăźle, recelle ces trĂ©sors, le long de la piste de terre reliant El Cotillo Ă  Corralejo. Sur chaque plage, on trouve des petits abris de pierres volcaniques en demi cercle, offrant un refuge pour se protĂ©ger des vents dominants. Le village d’El Cotillo, ancien village de pĂȘcheurs est lui mĂȘme trĂšs colorĂ© avec ces façades blanches et bleues, se jetant dans l’ocĂ©an. Le phare de Toston situĂ© sur la pointe Nord, fait face Ă  Lanzarote et regroupe dans son ensemble de bĂątiments, 3 phares de gĂ©nĂ©rations diffĂ©rentes et un musĂ©e sur la pĂȘche.

Caldera Hondo : Ce volcan nous a particuliĂšrement plu car, contrairement Ă  d’autres, son cratĂšre est intact. Pas d’Ă©boulement ou d’effondrement de sa caldera. L’arrivĂ©e au sommet, par un chemin de randonnĂ©e sur ses flancs, nous plonge littĂ©ralement dans son cratĂšre de 60 mĂštres de profondeur. PassĂ© cette premiĂšre surprise, nous prenons le temps d’admirer le panorama Ă  360°. Une vue imprenable sur Fuerteventura, Lanzarote et l’ile de Lobos, vous prend aux tripes. đŸ€©Â Superbe randonnĂ©e de 2 heures sans rĂ©elle difficultĂ© mais avec un peu de gaz sur la fin.


Etape suivante par la magnifique piste cotiĂšre reliant, El Cotillo Ă  Corralejo, Pop Corn Beach, composĂ© d’un sable certainement unique au monde. MĂȘme avec un caramel beurre salĂ©e, on s’est cassĂ© les dents. 😉
En fait ces pop corn, seraient des algues pétrifiées et les plus jeunes auraient 4000 ans ce qui du coup me donne un sérieux coup de jeune.

C’est l’heure du retour, et on ne pouvait pas faire l’impasse sur le parc naturel des dunes de Corralejo. Pour GeneviĂšve et moi, c’est du dĂ©jĂ  vu avec tous nos kilomĂštres parcourus en Afrique du Nord, mais ça reste, sur des hectares, un endroit magique, digne d’un Erg africain. D’ou vient cet immense tas de sable d’aprĂšs vous ?đŸ€©đŸ˜˜

En face , l’üle de Lobos est un incontournable avec un mouillage correct pour dĂ©couvrir ce petit bout de terre Ă  la journĂ©e mais nous l’avions faite en 2019.

En descendant vers le centre, la Montagne sacrĂ©e de Tindaya, interdite au public pour l’instant, mais au passĂ© riche et sacrĂ©, notamment pour les premiers habitants de l’Ăźle.

Un peu plus loin sur la façade atlantique, les grottes de Los Molinos et son village authentique, son canyon, ses moulins.

Betancuria

Betancuria, perdue dans les montagnes, est en rĂ©alitĂ© l’ancienne capitale de FuertĂ©ventura. Elle fut fondĂ©e en 1404 par un normand, Jean de BĂ©thencourt, Ă  l’Ă©cart des cĂŽtes pour Ă©viter les pillages barbaresques. Son centre historique entoure l’Ă©glise Sainte Marie.

Les grottes d’Ajuy

D’une grande valeur gĂ©ologique, palĂ©ontologique et culturelle, il est possible d’y observer des Ă©chantillons de la croĂ»te ocĂ©anique telle qu’elle s’est formĂ©e il y a 70 millions d’annĂ©es. Un vĂ©ritable monument naturel qui constitue sans aucun doute l’un des lieux les plus importants des Ăźles Canaries. Ce n’est pas en vain, c’est l’une des plus anciennes terres de l’archipel. La baignade sur la plage de sable noir y est souvent dangereuse.

La Randonnée de Las pénitas

Tout dĂ©marre d’une retenue d’eau, un barrage impressionnant fait de pierre, donnant sur un canyon qui renferme un nombre important de bassins et une petite chapelle. On y croise aussi les nombreux Ă©cureuils  de barbarie. Cette espĂšce invasive a Ă©tĂ© importĂ©e du Maroc en 1965 et reprĂ©sente un problĂšme majeur dans l’Ă©cosystĂšme, car ils n’ont pas de prĂ©dateurs et reprĂ©sentent une menace pour certaines espĂšces endĂ©miques. Aujourd’hui, ils font partie de l’Ăźle, c’est pourquoi il ne faut pas leur donner Ă  manger. Une petite randonnĂ©e magique particuliĂšrement dĂ©paysante ! đŸ€©

Le Pozo Negro, son village de pĂȘcheurs du bout du monde, son mouillage et son ambiance particuliĂšre, nous a particuliĂšrement charmĂ©. Baignades dans ses eaux translucides, pĂȘche eaux gobies dans les rochers de la coulĂ©e de lave qui traverse le village, que du bonheur ! Quelques petites maisons accueillent des touristes (principalement des canariens) le temps d’un week-end. Charles sera initiĂ© Ă  la pĂȘche Ă  la murĂšne par des enfants venus de Gran Canaria.

Le phare de Punta de la Entallada, culmine Ă  215 mĂštres sur un piton rocheux surplombant la mer. Son architecture mauresque, vĂ©ritablement atypique, vaut le dĂ©tour. On y accĂšde par une petite route qui serpente sur prĂšs de 6 km avec des passages trĂšs Ă©troits…

La pĂ©ninsule de Jandia, parc naturel classĂ© oĂč les routes s’effacent pour laisser place aux pistes. MĂ©lange de Far West et de Maroc đŸ€©Â MĂȘme les chĂšvres s’y perdent et meurent de soif.

La Pared
Encore un bel endroit, une avancĂ©e de roche dans la mer et une arche qui donne une impression d’infini 😉



Le lagon de Sotavento

Encore une merveille de Fuerteventura avec ce lagon qui joue avec les marĂ©es sur prĂšs de 9 kilomĂštres. Suivant l’heure, une mer intĂ©rieure, peu profonde se forme derriĂšre les bancs de sable. Une des plus grandes Ă©coles de Kite du Monde y rĂ©side Ă  l’annĂ©e.

 

Morro Jable
DeuxiĂšme passage Ă  ce mouillage depuis 2019, en face la dune de Morro Jable. MalgrĂ© l’urbanisation omniprĂ©sente, le cadre est unique avec cette grande dune qui grimpe jusqu’aux habitations. Ce sera aussi le lieu de rencontre de notre deuxiĂšme famille de bateaux copains : Le voyage de Nocealia

La plage de Cofete
Je finis par le truc de malade, l’endroit qui nous a le plus enthousiasmĂ©.
Le plus bel endroit de l’Ăźle, absolument bluffant !
S’y rendre n’est pas de tout repos, mais la piste est faisable en deux roues motrices (environ une heure) et offre, quelques kilomĂštres avant le but final, un panorama extraordinaire. Un mĂ©lange de montagne et d’ocĂ©an assez rare dans le monde, hormis peut ĂȘtre en AmĂ©rique du Sud. Cerise sur le gĂąteau, nous y avons mangĂ© dans le seul restaurant du village, un ragout de chĂšvre dĂ©licieux.
Pour digérer, une petite marche sur la longue plage et une petite visite de la villa Winter, ayant selon la légende certainement amplifiée, accueillie des anciens officiers Nazis aprÚs la guerre.
Bref, Cet endroit vous laisse sans voix, tellement la nature nous offre un clichĂ© digne d’une parfaite carte postale. 😘

 

 

2 Replies to “On a loupĂ© Fuerteventura 😱”

  1. Wouah, ça c’est un beau billet de blog!
    Merci les amis pour cet article passionnant, parce que nous aussi on a loupé Fuerteventura en 2019 (par contre, on a bien visité MadÚre et Porto Santo, nous!)
    Alors, la suite?
    El Hierro, La Gomera, La Palma?
    Profitez bien, en tout cas!

    1. Bonjour la famille Pikou Panez
      Cette fois ci on a bien fait Porto Santo et Madùre 😂
      On ne va pas à la Gomera car on l’avait faite. La palma n’a pas de place pour nous avant 10 jours donc direction El Hierro
      Puis 2 mois au cap vert avec ßles du Nord puis ßles du Sud (nouveauté)
      Bizh

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :